« On a pleuré, on a crié, on s’est serré dans les bras ! C’était incroyable. » Coiffeur et maquilleur de stars, Arnaud Sol Dourdin, originaire d’Hyenville, dans la Manche, rentre des Philippines. Sa protégée, Iris Mittenaere, Miss France 2015, a décroché la couronne de Miss Univers, lundi. Une consécration que la France attendait depuis son dernier tire, en 1953.

Comme la Coupe du monde de football

« C’était la folie, raconte Arnaud, 50 ans, directeur artistique missionné pour la préparation des candidates françaises au concours depuis sept ans. Aux Philippines, l’élection de Miss Univers, c’est l’équivalent d’une finale de Coupe du monde de football. »

acances Transat
Coachée par le Normand Arnaud Sol Dourdin, maquilleur et coiffeur star dans le monde de la mode, Iris Mittenaere a décroché le titre de Miss Univers, lundi. (Photo : DR)

Entre ses doigts, le beau devient sublime. En suivant ses enseignements, Iris, superbe brune de 1,72 m, s’est métamorphosée en déesse. Rouleaux chauffants, pose de faux cils, maquillage appuyé, défilé – on dit catwalk – à la Victoria’s Secret, la marque de sous-vêtements américaine, réputée pour le déhanché de ses bombes atomiques…

Des mois de travail ont été nécessaires. « Iris devait se coiffer et se maquiller toute seule pendant les douze jours de la compétition. » Pas anodin dans une compétition où la chirurgie esthétique est légion, alors que le canon tricolore sanctifie la mise en beauté naturelle.

Les plus belles femmes du monde

Arnaud sait faire : il a côtoyé les plus belles femmes de la planète – il fut le maquilleur officiel de Sharon Stone, en France, pendant quatre ans. Depuis qu’il a rejoint le comité, les Françaises ne jouent plus les seconds rôles dans la compétition internationale.

Un milieu très éloigné de Périers, dans la Manche, où l’apprenti coiffeur a fait ses premières mises en pli. « J’ai toujours adoré la mode. Petit, je maquillais mes cousines avec du charbon et je leur mettais du rouge à lèvres sur les joues pour faire du gloss. »

(Photos : William Cerf)

Shooting en Inde

À 18 ans, il « monte à Paris » se frotter à l’univers de ses rêves. Il devient coiffeur de mode. « J’ai vu travailler les plus grands maquilleurs. Je les regardais faire et je m’entraînais sur les copines. » Son agent l’envoie un Inde pour un shooting. Il bluffe et se fait passer pour le roi du blush.

« Les premiers faux cils, je me les suis posés sur moi ! » Sa vie se joue dans les plus beaux coins de la planète, auprès de filles toutes plus belles les unes que les quatre. « C’est incroyable. C’est un milieu tellement créatif. »

Mais, dans la lumière irisée des paillettes, le chouchou des stars n’oublie jamais d’où il vient. Après la victoire de Miss Univers, il a envoyé un SMS à Rose-Marie Barré. L’ancienne patronne du petit salon de coiffure de Périers. Là où tout a commencé, il y a trente ans.

 

Arnaud Sol Dourdin sera au centre de deux reportages télévisés diffusés ce week-end : dans 50’inside, ce samedi à 18 h, sur TF1, et dans 66 minutes, dimanche à 17 h 20, sur M6.